11 mars, 2008
4 mois déjà, et tout a changé!
Je ne peux pas croire que ça fait déjà 4 mois!

Je ne peux pas croire qu'il y a 4 mois, je vivais les moments les plus bouleversants de ma vie.  Il y en a eu de l'émotion!!!  

Un des grands moments de bonheur durant cette période, croyez-le ou non, a été de retrouver mon chum.  Avec la bédaine, je ne pouvais plus me coller contre lui, je n'étais pas confortable plus de 2 minutes si lui se collait sur moi...   Mais quand bébé est né, j'étais tellement bien de pouvoir retourner me blottir contre mon homme...  Ce sentiment de proximité, cette façon qu'il a eu de pouvoir m'épauler....  Tout ça m'a aidé à embarquer dans ma nouvelle vie.   Quand notre bébé est né, j'ai retrouvé une facette de ma relation avec mon chum qui me fait du bien.  

Durant ce 2 semaines, je suis aussi graduellement tombée en amour avec Émile.  Une nouvelle forme d'amour que je ne connaissais pas.  Et de laquelle je ne pourrais plus me passer.  Je suis une privilégiée.  J'ai toujours dit que j'étais née sous une bonne étoile.  Mais depuis l'arrivée de mini-minou, je commence à penser que c'est sous le soleil que je suis née!

Dans le même 2 semaines, je suis aussi passée à travers le fameux baby-blues.  J'ai juste une chose à dire:  J'étais sceptique; je ne le suis plus.  Ce n'est pas un mythe cette affaire là!  Ça frappe, et ça frappe fort!

Un coup ces deux semaines passée, je suis embarquée dans une nouvelle forme d'émotion:  la douceur en continuité.  Ma vie est douce depuis l'arrivé de notre bébé.  Mon regard est doux, ma voie est douce.  Mes gestes.

Je reste moi-même...  Je ne suis pas la plus douce, la plus relaxe et la plus tranquille.  On rie, on bouge, on sort presque tous les jours.  Mais il y a une nouvelle douceur.

J'aime ma nouvelle vie.  J'aime ma nouvelle famille.  

Il y a juste un chose par contre qui me fait peur...  Je me vois aller et je m'inquiète un petit peu...  J'ai tendance à excuser bébé Émile un peu sur le fait qu'il est petit et qu'il ne peut pas nous dire ce qui ne va pas alors il pleure...  Je sais que j'ai raison de l'excuser, et même de le gâter un peu, à son âge.  Mais j'espère que je ne m'engouffrerai pas là-dedans en me faisant pogner et en l'excusant plus tard, quand je ne devrais pas le faire.  Car si je deviens comme ça, il y en a toute une gang qui vont rire de moi!!!  Ceci étant dit, bien honnêtement, le plus objectivement du monde (et je pense vraiment être pas si pire objective), il ne pleure pas tant que ça.  Il n'est pas dans les plus calmes, mais il n'est sûrement pas dans les plus braillards.  Alors j'ai pas à l'excuser tant que ça!  ;-)

***

J'ai fait un petit calcul savant hier...   4 mois, ça fait 120 jours.  À une moyenne d'environ 5 boires par jours.    Ça fait 600 fois que je nourris Émile!  Ça fait aussi au moins 800 fois qu'il est changé de couche!  Ça a pas de bon sens!  

Un autre calcul est celui qui va dans le sens de me faire réaliser que, veux veux pas, le moment où je devrai le laisser et retourner travailler approche.  Je veux réussir à trouver le moyen de profiter au maximum de chaque journée où j'ai la chance d'être avec lui!
 
posted by MHH at 11.3.08 | Permalink |


2 Comments:


  • At 9:49 p.m., Blogger Anne-Lise Nadeau

    Ouf! Ça va drôlement vite, hein? On dirait que je viens d'apprendre la naissance de votre poupon (et par le fait même, de me faire annuler une soirée sushis... Je vais m'en souvenir, Émile!). Joyeux moisiversaire, ti-pou!

     
  • At 7:44 p.m., Anonymous Renée-Claude

    Ça passe vite, hein ? Et c'es tellement fascinant de les voir grandir... C'est merveilleux, un être humain !