31 août, 2007
Mais une chance que je ne travaille pas!!!
OUF! Je suis essouflée!

Vivement un petit 2 jours où je n'ai rien de précis et d'urgent à faire... La folie de la rentrée m'a eue! C'est LA fois de ma vie où je suis techniquement le moins occupée et c'est aussi LA fois où la rentrée m'a le plus essouflée... Comme quoi on sait jamais ce qui nous attend...

Me voici donc de retour après des semaines assez chargées...

Premièrement, permettez-moi de vous remercier pour vos bons mots réconfortants en regard à ce que nous avons dû vivre dans notre famille dans les 3 dernières semaines... La maladie toujours plus percutante de mon beau-père, ses derniers jours et ensuite les moments au salon et à l'église. Merci pour vos pensées, vos visites, vos paroles et vos écrits. Autant sur mon blogue que sur celui de l'homme.

Bien entendu, ces trois dernières semaines on été principalement dédiées à Gilles, mon beau-père. Mais intercallé entre les visites à l'hôpital, les veilles, le voyagement, les siestes pour (tenter de) reprendre les nuits, etc , deux rentrées m'attendaient!

La rentrée de la cocotte. Étant la seule des ''4 parents'' à ne pas travailler, je me suis offerte et j'ai été acceptée comme responsable ultime de l'approvisionnement. Oh Boy! Trouver tout ce qu'ils demandent en détail sur les listes peut facilement demander 3 visites à 3 endroits différents. Sans compter le pick-up des uniformes. Sans compter l'identification des vêtements (à la machine à coudre, merci beaucoup!), l'identification de chaque crayon de cire (et de tout le reste!) et le recouvrement des livres... Ouf! Une chance que Martin a pu m'aider un peu finalement. J'y serai arrivée je crois, mais encore plus essouflée.

Ma deuxième rentrée? Celle de mon beau-frère. En fait, la rentrée de son école d'ostéopathie, l'EPOQ. Je lui donne un coup de main pour l'édition et la mise en page des livres de ses profs. Deadline début septembre là aussi. J'ai eu plein de problèmes avec la conversion de certains documents et bref, juste hier, une opération qui devait me prendre 2 heures maximum m'en a pris 7!!!

Moi qui croyais pouvoir remettre un peu la maison d'aplomb... Ce sera pour une prochaine fois. Je dois faire un aller retour dans le nord aujourd'hui et je vais en profiter pour manger avec des copines en revenant.

Demain, nous vivrons les derniers moments ''officiels'' du processus de deuil. Les cendres du pères de l'homme seront enterrées. Une autre étape difficile et déchirante. La séparation vraiment définitive. Nous vivrons ce moment en intimité, les 6 membres de la famille immédiate.

Ensuite, pour se changer les idées et bien terminer l'été avec le long week end, nous pensons aller tous les trois à la fête Bières et Saveurs dimanche, et possiblement au Village québécois d'Antan lundi.

Bon! La vie devrait devrait reprendre son petit cours bientôt et je devrais revenir avec un ton plus léger... Moi qui avait envie de trouver d'autres sujets d'inspiration que ma grossesse pour mon blogue, j'ai été servie. Mais tout compte fait, parler de la vie est beaucoup plus agréable que parler de la mort et la douleur qui l'accompagne.

P.S. Ah oui! J'oubliais! Notre bulle de bonheur dans ces semaines? Une fête donnée en l'honneur de la future maman que je suis et de ce qui se trouve dans ma bédaine: le shower! Organisé par ma famille, mon chum et mes amies, cette fête fut superbe! Les femmes de nos familles et mes amies toutes réunies! 35 femmes servies par deux de mes hommes, mon père et mon chum! Le tout était célébré dans la cours de mon père: endroit de prédilection pour un party des plus réussi! Merci à tous pour votre présence et vos sourires. Les gens sauront jamais à quel point cette journée tombait à point. Tout le monde croyait que ça tombait mal. Au contraire! Et puis.... Laissez-moi vous dire qu'on a été gâtés pourris!!! Voici quelques photos de l'événement.

Libellés : , ,

 
posted by MHH at 31.8.07 | Permalink | 6 comments
25 août, 2007
La vie qui tourne
Hier en fin d'après-midi, un grand gaillard, brillant comme 15 singes, doté d'un sens de l'humour aiguisé nous a quitté.

En effet, la fin est arrivée pour le père de mon homme alors que celui-çi lui tenait la main. Un grand moment de vie.

Nous nageons entre peine et soulagement. Peinés qu'il aie eu cette maladie et qu'elle l'aie emporté, mais soulagés que ces six derniers mois, plus précisément ces deux dernières semaines soient terminées pour lui. Voir un être cher souffrir crève le coeur et emmène à souhaiter que se termine cette épreuve.

La famille, le médecin et les infirmières merveilleuses de l'Hotel-Dieu... Autant de personne qui ont fait tout ce qui était en notre pouvoir pour ne pas qu'il se sente seul et appeuré. Présence constante, soins prodigués, messages d'encouragement vers le voyage ultime...

De durs moments à passer, mais en même temps de très beaux. On dit toujours aux gens qu'on aime qu'ils peuvent compter sur nous en cas de besoin. Encore faut-il le faire une fois le besoin ressenti. Je crois que ses garçons et sa compagne des 30 dernières années peuvent avoir le sentiment d'avoir bien fait les choses et de s'être présentés au rendez-vous.

Nous tenterons demain de vivre dans une petite bulle de joie pour quelques heures afin de célébrer la vie qui s'en vient dans notre famille. Demain aura lieu le shower pour bébé Archambault. Martin n'a pas voulu changer la date. Sa belle-mère non plus ne voulait pas qu'on le fasse. C'est important de fêter la vie m'a t-elle dit.

Il nous reste maintenant à nous tenir aux aguets... Notre ange viendra fort probablement nous visiter bientôt. En espérant qu'il est déjà assez à l'aise dans son nouvel état pour venir faire un petit tour au party de demain. Même si c'est mostly ladies only, il est le bienvenue... Après tout, il a un lien particulier avec ce bébé... Il a emporteé avec lui le secret du sexe. Il est encore le seul à savoir, et ce, pour quelques semaines encore.
 
posted by MHH at 25.8.07 | Permalink | 5 comments
20 août, 2007
Possibilité d'une brève pause
Certains d'entre vous le savez déjà. Le père de mon amoureux nous quittera vraisemblablement d'ici peu. Quelques jours en fait, si ce n'est quelques heures. (Les dernières informations sont sur le billet de mon copain.)

Il est donc possible que je me fasse calme et discrète sur le web dans les jours à venir. Mon blogue en étant un normalement léger et souriant, je ne crois pas avoir le coeur à venir y écrire mes états d'âme, qui risquent d'être moins festifs qu'à l'habitude.

Bien que la situation soit devenue souhaitée par les membres de la famille, ces moments sont toujours empreints d'émotions. Les adieux définitifs sont toujours déchirants. Nous voulons qu'il arrête de souffrir, qu'il arrête ''d'attendre''. En même temps, nous aurions tellement voulu que ceci ne lui arrive jamais. Surtout pas à 62 ans.

Je crois aux anges. Pour différentes raisons. Principalement parce que ça me fait du bien.

Je suis au chaud dans mon coeur en sachant que bientôt, nous aurons un nouvel ange, tout près de nous, qui veillera sur notre famille, sur nos enfants et sur nous-même. Je lui ai demandé de bien prendre soin de nous et je crois qu'il s'aquittera de sa tâche avec grand sérieux. C'est ce que ses yeux m'ont dit.

Il y en aura donc trois tout près de moi et des miens. Grand-papa Hector, Grand-papa Roger et Beau-papa Gilles. En espérant qu'ils s'entendent bien!

Libellés : ,

 
posted by MHH at 20.8.07 | Permalink | 2 comments
16 août, 2007
24 heures de bonheurs
(Je ne sais pas ce qui se passe, je n'arrive pas à espacer mes paragraphes.)
Tout a commencé hier soir. Après s'être gâtés avec des poitrines de poulet Tex-mex prises chez notre boucher, on est allé voir le père de l'homme afin de lui révéler un énorme secret. Cette visite au Poups - surnom affectueux que ses gars lui donnent - fut agréable et on a bien aimé lui remettre l'enveloppe top secrète. Si vous voulez savoir de quoi il s'agit, vous pouvez aller lire le billet de l'homme sur le sujet. Billet touchant s'il en est un.

Nous sommes ensuite revenus à la maison et j'ai complètement torché mon chum aux cartes! Yes!!! Y a pas juste moi qui met de l'argent dans le pot!
S'en suivit une bonne nuit de sommeil sans me faire réveiller par une envie nocturne et devenue bcp trop fréquente...

Ce matin, direction Laval chez ma petite maman. Elle avait - encore - un cadeau pour moi. Et un de taille! Elle m'a acheté une machine à coudre! Je la soupçonne de mourir d'envie de m'en offrir une depuis des années mais d'avoir réussit à se retenir jusqu'a maintenant. Une femme en maison sans machine à coudre, passe encore. Mais une nouvelle maman pas de moulin? Im-pen-sa-ble!

J'ai donc été chercher mon bijou ce matin. Elle est vraiment très belle et fait tout plein de choses. Maman m'a aussi trouvé un genre de petite station portative dans laquelle je peux ranger ma machine, tous mes accessoires, mes tissus, mes patrons, etc.

J'ai eu droit ce matin à quelques explications de base et je peux déjà travailler sur quelques projets. J'ai des leçons et des devoirs que je dois effectuer avant le prochain cours: lecture complète du manuel, achat d'un album pour garder mes essais qui se transforment en réussites, me familiariser avec deux des livres de couture qu'elle m'a prêtés. Ça, c'est les leçons. Côté devoirs - j'ai jamais eu autant hâte de m,attaquer à mes devoirs - j'ai une piare de pantalons de l'homme que je dois réparer, deux pour lesquels je dois faire les bords et deux de ses chemises pour lesquelles je dois raccourcir les manches car les coudes sont usés. Woohoo! J'ai hâte de m'attaquer à tout ça! En espérant que je ne scrapperai rien...

Avant de quitter chez ma mère, mon beau-père, qui est médecin, a tenté avec son stéto d'entendre le coeur du bébé. On l'a entendu! De loin, mais on l'a entendu quand même!
Je suis ensuite aller diner avec ma copine Sophie qui est présentement dans un gros rush au travail. On a pris le temps de jaser et se raconter ce qui se passe et c'était très agréable. On a mangé au Just Noodles. Ça faisait des années que j'y étais pas allée, et j'adore cet endroit.
Après ça, je suis allée rejoindre mon amie Marie-Hélène au cinéma. On s'était donné rendez-vous tôt pour avoir le temps de jaser. Super! On a ensuite regardé le film. No reservations, avec Catherine Zeta-Jones. Cute, girly, fait pleurer, mais n'a rien inventé.
Me voilà maintenant chez-moi, dans mon petit cocon, bien heureuse de mes dernières 24 heures!

Libellés : , , ,

 
posted by MHH at 16.8.07 | Permalink | 0 comments
14 août, 2007
Découragement au sein du couple
On n'y arrivera pas.

Il n'y a rien qui nous laisse présager pour le moment que nous traverserons cette tempête.

Comment réussir? Comment s'entendre? Comment s'y reconnaître tous les deux?

Le consensus ou le compromis ne me semble aucunement approprié pour cette situation. Ça doit venir du coeur, de nos coeurs. Mais voilà, ils ne veulent pas s'entendre.

Nous avons essayé plusieurs techniques:
Les premières conversations anodines.
L'évitement du sujet durant plusieurs mois (les 6 premiers de la grossesse).
Et dernièrement, l'inspiration par le livre suivi de la liste dont on discute.

La meilleure technique selon moi, garantissant un succès officiel mais certainement pas officieux, me vient de mon amie Sophie: ''Attends d'accoucher. 15 minutes après, il ne pourra rien te refuser. Tu gagneras alors ton point.''

Mais je ne veux pas gagner mon point. Je veux désespérément que l'option choisie en soit une qui nous ravit (nous ravisse?) tous les deux.

Mais vraiment, rien ne laisse présager cette jolie éventualité. Nous ne nous entendons pas. Je ris de ses idées et il lève le nez sur les miennes.

Qu'est-ce qu'on va faire si vraiment, on n'arrive pas à trouver un nom pour notre futur enfant?

Libellés : , ,

 
posted by MHH at 14.8.07 | Permalink | 5 comments
10 août, 2007
Des bosses et des vagues!
Ce matin, l'homme nous a dit, à Corinne et à moi, qu'il avait senti le bébé bouger hier pour la première fois! Alors que je dormais, il a mis sa main sur mon ventre et il a senti une bosse se former et disparaître rapidement sous ses doigts et ensuite une série de vague bercer sa main.

!!!

Lui qui ne me croyait pas qu'il pouvait le sentir! Je parie qu'il va déposer sa main sur mon ventre pas mal plus souvent maintenant!

Évidemment, après ce récit, Corinne mourrait d'envie que ça lui arrive.

Enviorn 15 minutes plus tard, j'étais étendue et j'ai senti le bébé s'agiter. J'ai appelé la pinotte et lui ai dit de mettre sa main sur mon ventre. Au même moment où je l'ai senti bouger en dedans de moi, les yeux de Co se sont illumés et sa bouche s'est ouverte toute grande! Elle l'a senti avant même que je lui dise: il vient de bouger là.

Alors voilà, petits moments plein de joie ce matin. Martin et Corinne se sentent maintenant un peu plus près, un peu plus interpellés.

Libellés : ,

 
posted by MHH at 10.8.07 | Permalink | 1 comments
09 août, 2007
Chansons pour mon bedon
Cher petit toi,

Ma mère, ta grand-maman, m’a déjà raconté que lorsqu’elle était enceinte de moi, elle avait écouté sans arrêt la chanson Chante comme si tu devais mourir demain de Michel Fugain. Elle a réalisé que je vivais beaucoup ma vie selon ces paroles. Une chanson peut-elle insuffler une âme à un bébé?

On ne le saura jamais. Mais on prendra pas de chance.

Cette anecdote de ma mère m’est toujours restée en tête. Lorsque j’ai su il y a quelques semaines que tu pouvais maintenant entendre, j’ai décidé de te concocter une suite de chansons qui représentent des paroles ou des émotions avec lesquelles j’aimerais que tu grandisses, que tu te formes. Je l’écoute très souvent en voiture et je te chante les chansons très fort! STP, concentre-toi sur les mots et les notes plutôt que sur la voix que tu entends en prédominance…

Pour les lecteurs de ce blogue, voici mon choix de chansons. J'ai du en laisser de côté, et après coup, j'ai eu d'autres idées... Mais.. Un choix il fallait faire!


Chante comme si tu devais mourir demain, de Michel Fugain
Parce que ton album se devait de commencer par cette pièce…

Fête fais la fête
Pour un amour un ami ou un rien
Pour oublier qu'il pleut sur tes vacances
Chante oui chante
Et tu verras que c'est bon
De laisser tomber sa raison
Sors par les fenêtres
Marche sur la tête
Pour changer les traditions
***

Forever young, de Bob Dylan (version des Pretenders)
Parce Bob, il l’a l’affaire avec les mots!

May your hands always be busy,
May your feet always be swift,
May you have a strong foundation
When the winds of changes shift.
May your heart always be joyful,
May your song always be sung
***

Star on 45, Medley des Beatles (version Kayak)
Parce que chacune de ces chansons ont bercé toute la vie de ton papa, et parce que je voulais que tu entendes ton papa jouer de ses mains et de sa voix.

You can boogie like disco,
love that disco sound
Turn up the volume and move it all around
But don't, don't, don't, don't, don't forget
Don't, don't, don't, don't, don't forget
The Stars on '45 keep on turning in your mind
Like "We Can Work it Out"
Remember "Twist and Shout"
You still don't "Tell Me Why" and "No Reply"
***


Un peu plus haut, de Jean-Pierre Ferland (chanté avec Lyne Jodoin)
Parce que Jean-Pierre est le plus grand de chez-nous.
Et parce que ces paroles sont probablement ce que chaque parent souhaite que son enfant lui dise… Je veux aller un peu plus loin, je veux repousser mes limites. Je tenterai de t’y aider toute ma vie.

C'est beau! C'est beau!
Si tu voyais le monde au fond, là-bas
C'est beau! C'est beau!
La mer plus petite que soi
***

Être une femme, de Michel Sardou
Parce que je veux que tu saches qu’aujourd’hui, les filles peuvent faire tout ce qu’elle veulent.

Enceinte jusqu'au fond des yeux,
Qu'on a envie d'app'ler monsieur,
Être un flic ou pompier d'service
Et donner le sein à mon fils.
Femme cinéaste, écrivain,
A la fois poète et mannequin,
Femme panthère sous sa pelisse
Et femme banquière planquée en Suisse.
***

Un homme ça pleure aussi, de Roger Tabra, (Bigras et Lapointe)
Parce que je veux que tu saches qu’aujourd’hui, les gars peuvent faire tout ce qu’ils veulent.

Ne crois pas, mon petit,
que les hommes ne pleurent pas
Crois pas ce qu'on te dit
On t'a toujours menti
Ne crois pas, mon petit,
que les hommes ne pleurent pas
À chaque larme, j'ai grandi
Regarde-moi
Un homme ça pleure aussi
Quand t'ouvriras ton âme pour la première fois
Ne retiens pas tes larmes, elles ne reviendront pas
***

Toujours là pour elles, de Michel Rivard
J’ai demandé à ton papa de venir mettre sa touche sur ce CD. Cette chanson raconte ce qu’il a à te dire.

Moi je serai toujours là pour elles
Toujours les aimer tout apprendre d’elles
Qu’importe le toit qu’importe le ciel
Je serai toujours là pour elles
***

Don’t give up, de Peter Gabriel
Pour que tu saches qu’on sera toujours là. Même quand ça ira mal.

Rest your head
you worry too much
it's going to be alright
when times get rough
you can fall back on us
don't give up
please don't give up
***

You’ve got a friend de Carole King (version Carole King, Celine Dion, Gloria Estefan, Shania Twain)
Bien que la version de Luce Dufaut soit ma préférée, cette version avec ces 4 femmes en harmonie donne tout son sens à la chanson je trouve. Je te souhaite un groupe d’ami aussi vrai et beau que le mien.

When youre down and troubled
And you need a helping hand
And nothing, whoa nothing is going right.
Close your eyes and think of me
And soon I will be there
To brighten up even your darkest nights.
***


Let’s get loud, de Jennifer Lopez
C’est une de mes top 5 party songs! Je te souhaite d’aimer faire la fête. Je te souhaite qu’une telle chanson ait le même effet sur toi que sur moi. Vouloir te lever, danser, lâcher ton fou!

Life is meant to be big fun
You're not hurtin' anyone
Nobody loses
Let the music make you free
Be what you wanna be
Make no excuses
***

Back in Black, de AC/DC
Si tu es un petit gars, papa aimerait te transmettre toute l’énergie que cette chanson lui donne à lui.

Back in black, I hit the sack,
I've been too long, I'm glad to be back
Yes I'm let loose from the noose,
That's kept me hangin' about
I been livin like a star 'cause it's gettin' me high,
Forget the hearse, 'cause I never die
I got nine lives, cat's eyes
abusing every one of them and running wild
***

Je voudrais voir la mer, de Michel Rivard (version Rivard, Bélanger, Jalbert, Tremblay, Séguin, Piché)
De génération en génération dans ma famille, l’eau est une nécessité. Elle nous calme et nous apaise. Je te souhaite qu’elle ait le même pouvoir sur toi

Je voudrais voir la mer
Se gonfler de soleil
Devenir un bijou
Aussi gros que la terre
***

Une chance qu'on s'a, de Jean-Pierre Ferland
Une hymne à la famille, tant qu’à moi. Tu en parleras à ta grand-maman et à tante Loulou!

J'suis pas très grand
Pas très fort
Mais que personne vienne
Te faire d'la peine
Sans d'abord me passer sur le corps
***

Fous n’importe où, de Daniel Bélanger
Bien avant qu’elle devienne populaire, ton papa me faisait la cours avec les paroles de cette chanson. Elle représente exactement ce qu’on avait envie de vivre ensemble. Et on a réussi.

Nous ferons des aires de repos
Des oasis exceptionnelles
Le soir venu nous coucherons
Seulement dans les plus beaux motels
Pendant quelques heures, je conduirai
Jusqu'aux abords de mon sommeil
Puis je te refilerai le volant
Chassant toutes les fourmis
Dans tes orteils

Sois toujours dans mon infini
Comme la lune l'est dans le firmament
***



Libellés :

 
posted by MHH at 9.8.07 | Permalink | 2 comments
06 août, 2007
Petit update de la bédaine

Je l'avais promis...

Voici donc la photo, un mois plus tard... On dirait pas que ça grossit tant que ça...


J'ai peur que ça se passe tout d'un coup!
J'ai vu ma bonne amie Sonia samedi pour son shower. Je ne peux pas croire que dans un mois, je vais avoir un ventre comme elle!!! Et elle, elle ne peut tout simplement pas croire le fait qu'il lui reste 2 mois et demi à prendre du bedon! ;-)


Libellés : ,

 
posted by MHH at 6.8.07 | Permalink | 2 comments
03 août, 2007
Les vacances!
Vous avez bien lu... J'ai pris des vacances! Très drôle considérant ma situation actuelle...

En fait, il serait plus juste de dire que j'ai accompagné l'homme dans ses vacances à lui. Car lui, en avait des vraies et les méritait! Mais... Pas sûre qu'il en a profité beaucoup beaucoup... Il a ''travaillé physique'' pendant la majeure partie de sa semaine. Et pour combler le tout, il avait effectivement seulement une semaine. Une seule semaine pour un gars de l'Hydro??? Eh bien l'homme extraordinaire qu'il est souhaite être à mes côtés le plus longtemps possible lors de la naissance du bébé pour 1 - Apprendre à connaître son bébé rapidement et 2 - M'aider le plus possible à m'habituer à cette nouvelle vie. Il a donc décidé de jumeler ses vacances, sa semaine de paternité de l'hydro, ses semaines du gouvernement, etc pour arriver à un beau deux mois à la maison à partir de la naissance du bébé!

Who's the lucky lady?

Avant de vous raconter les high lights de nos vacances, j'aimerais vous dire qu'il fait vraiment chaud depuis 2 jours et ça me pèse vraiment! La piscine en arrière est une bénédiction! Un vrai bonheur dans de telles conditions. Dans des journées chaudes et lourdes comme ça, je pense beaucoup aux personnes qui travaillent dans des stands à patates frites. Eux, ils gagnent leur salaire!

Et aussi, pourquoi avoir attendu plusieurs jours avant de venir jaser avec vous? Parce que j'étais vraiment très occupée. Mon beau-frère à sollicité mon aide pour l'inauguration officielle des nouveaux locaux de son école d'ostéopathie L'EPOQ. J'ai donc passé une grande partie de ma semaine à travailler un document de présentation pour l'occasion et aussi, à mon grand plaisir, à lui concocter un joli buffet pour l'occasion. J'étais bien contente des résultats! C'est-tu pas à mon goût ça vous pensez? Tout plein de petites bouchées variées! Je crois que je viendrai plus tard écrire le menu sur le blogue.

Alors alors, les vacances! En quoi consistait-il ce gros travail physique qui a monopolisé la majeure partie de la semaine?

La rénovation du revêtement du quai

Et oui, Gilligan et Marianne sont allés passer leur semaine sur leur île et on travaillé très fort sur un projet dont on entendait parler depuis des années: la réfection du revêtement du quai. Une grosse job! Notre quai datant de longtemps, il est long et large et si on ne faisait que retravailler son plancher, on avait le droit de le garder de cette dimension. Ça tombe très bien, la structure est encore hyper solide. C'est mon grand papa qui l'avait fait et bien franchement, sur cette île, tout ce qu'il a fait a duré des années. Un homme brillant, ingénieux et travaillant vraiment bien.

Alors mon père, qui a tout appris avec mon grand-père ce qui touche au bricolage, est venu aider mon chum. Ils ont vraiment bien travaillé ensemble. Deux hommes efficaces, brillants et dédiés. Deux journées complètes où ils ont travaillé activement de 8h00 le matin à 20h30 une fois et 17h00 l'autre. Avec à peu près une demi-heure pour manger chaque fois. Ils étaient crevés tout les deux après ces journées! J'en avais peur pour mon père et j'aurais souhaité qu'il dorme au chalet...

Mon rôle était de les soutenir dans leurs moindre désirs et besoins. Je me suis donc trouvé de nouveaux amis au comptoir du Rona en y allant plusieurs fois par jour! Ils me trouvaient ben drôle quand je revenait sans cesse. Et j'étais aussi la fille des rafraichissements! Et je ne compte pas les fois où j'ai monté les 30 marches de l'île pour aller leur chercher des trucs. J'étais aussi assez finie à la fin de ces journées! Mais une bonne fatigue physique et heureuse de voir les choses avancer si bien.

C'était vraiment touchant pour moi de les voir aller ensemble. Me semble qu'un beau-père et un gendre qui travaillent ensemble sur un projet de réno, ça solidifie encore plus les liens familiaux. Je ne sais pas pourquoi j'ai cette impression, mais c'est comme ça que je me sens. Il y a de la tradition qui se passe et se transmet dans de tels moments. Et dans mon cas, savoir que mon grand-père maternel avait fait ça avec mon père, que lui le faisait maintenant avec mon chum... Un beau fil conducteur dans cette famille éclatée.. qui aurait pu être la mienne mais qui n'a pas éclaté, justement...

Mon père a passé la journée à taquiner son jeune accolyte, jusqu'à se prendre lui-même pour mon grand-père. Il se revoyait à la place de Martin des années plutôt. Je crois que malgré la fatigue et les mals de muscles, il a bien aimé cette facette.

Martin a aussi beaucoup travaillé les autres jours pour démolir l'ancien plancher, pour en débiter le bois aussi, le brûler, etc... Bref, pas beaucoup de temps libres, pas beaucoup de relaxation, mais un beau projet bien fait dont il est fier. Pour voir les résultats, pour voir la belle ouvrage, cliquez ici.

Le Scandinave

On s'est permi une seule journée de repos complet. En fait, lire ici : j'ai fortement insisté pour qu'on passe une journée de vrais vacances ensemble. C'était quand même mes dernières vacances de jeune fille à vie!!!

J'avais reçu à ma job, pour me remercier de mon bon travail, un certificat cadeau pour une journée au Scandinave. (Assez drôle comme situation... Utiliser ce certificat cadeau alors que je suis en congé forcé car mon poste a été aboli!)

Cette activité n'est pas recommandée pour les femmes enceintes à prime abord. Mais mon certificat se terminait en septembre... Que faire? J'ai décidé d'apeller et de voir ce qui en est pour vrai. Les réelles contre-indications pour les femmes dans ma conditions sont les suivantes:

1 - Pas de changements brusques de température
2 - Pas d'environnements trop chauds
3 - Pas de jets de tourbillons dans le dos

J'ai pensé comme il faut et j'ai trouvé des façons agréables d'y passer la journée sans me mettre dans aucune situation délicate. On a donc décidé d'y aller.

Oh boy!!! Relaxation vous dite??? Des heures de tranquilité! Des hamacs partout sur le site, des terrasses avec des chaises longues, des bains tourbillons pas trop chauds, une rivière avec un joli courant qui caresse la peau, une chambre avec des chaises gravité zéro... (D'ailleurs, on a passé 1h20 à dormir dans ces chaises plutôt que le 15 minutes prévu au départ.) Martin a plus bougé et s'est promené toute la journée entre les saunas et les piscines froides. Moi, j'ai plus pris mon temps dans les autres endroits. On se rencontrait pour la période de repos obligatoire entre les shots de chaud-froid. Je vous jure... Pour que moi j'arrive à me détendre, à être bien dans un environnement silencieux, à ne pas avoir envie de bouger et de parler, ça prend un set-up assez incroyable! Et bien ils l'ont!!! Je suis sortie du Scandinave sur un nuage...

J'étais allée au Polar Bear, concept similaire, quelques fois. J'avais beaucoup aimé. Mais le Scandinave a une coche de plus à plusieurs niveaux (dont le prix!). Je suggèrerais à tout le monde qui veut essayer ce concept d'alternance entre le très chaud et le très froid de le faire au Polar Bear. C'est un très bel endroit où la magie de cette aventure opère très bien. (Se promener dehors à -25 en mailhot de bain entre les arbres sans avoir aucunement froid, c'est capotant!) Mais un coup que vous l'avez essayé et que vous avez aimé, gâtez-vous au moins une fois au Scandinave pour une journée vraiment complète en ce qui a trait au calme... C'est plus silencieux, mieux aménagé, offrant plus d'endroits plus intimes et vraiment un oasis de beauté dans le look.

Pas d'orages

Pour moi, ce seul fait améliore mes vacances de 50%!!! J'ai peur des orages dans le nord. Vraiment. Quand ils en annoncent, je peux retourner voir météomédia aux 15 minutes en espérant qu'ils changent leur prévisions! Je considère qu'en étant sur une île, au milieu du lac, on est vraiment une belle place où la foudre peut se laisser aller. Elle nous a d'ailleurs frappé au moins deux fois dans le passé, à ma connaissance.

L'année dernière, je pense qu'on avait eu des orages aux deux jours, si ce n'est pas plus. Vraiment éprouvant! Et c'était de bons et gros orages. Vous vous rapellez l'arbre, que dis-je, le monstre, qui était tombé sur notre voiture?

Kayak Island Fest 2007

La gang de Kayak est venue passer nos deux dernières journées de vacances avec nous. C'était super! Martin et moi sommes vraiment chanceux au niveau de nos amis. Vraiment. Juste des gens gentils, drôles, vifs, intelligents... Anne et son amoureux (chanteuse et pianiste) ont réussi à passer plus de temps avec nous que l'année passée. Je crois bien que l'année prochaine, on va les avoir pour tout le week end! Leur bébés étaient avec nous, ainsi que la fille de l'amoureux. Deux poupons adorables et souriants et une jeune fille aussi vive et aimable que les parents! Isabelle et Christian (chanteuse et guitariste) sont restés plus longtemps et on vraiment profité du soleil, du nouveau pédalo et du nouveau quai! Un beau dimanche relaxe. Martin et moi-même (bassiste et #1 fan) avons beaucoup aimé terminer nos vacances de cette façon. Bonne compagnie, bonne bouffe, feu de camp, soleil...

Divers

Ma mère et mon beau-père qui sont venus nous montrer leur nouveau GPS (Oh boy!!!), le bébé qui bouge de plus en plus, une réunion avec ma jeunesse (rencontre des anciens de High Point Camp), un souper de filles avec mes amies du secondaire pour couronner le tout dimanche soir en revenant, des fins de soirées collée sur mon chum...

Hummm..... Vive les vacances!

Libellés : , ,

 
posted by MHH at 3.8.07 | Permalink | 0 comments